Julien MARCLAND | Ecrivain | Poésie
32
page,page-id-32,page-child,parent-pageid-14,page-template-default,ajax_leftright,page_not_loaded,smooth_scroll,,qode-theme-ver-3.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2.1,vc_responsive

Ecrivain | Poésie

Installation pour la revue franco-américaine "Carnet de route" - Galerie EOF - Editeur: Molly Lou Freeman - Graphiste: Jean-Hugues Bancaud
Installation pour la revue franco-américaine "Carnet de route" - Galerie EOF - Editeur: Molly Lou Freeman - Graphiste: Jean-Hugues Bancaud
Extrait de la revue franco-américaine "Carnet de route" - Editeur: Molly Lou Freeman - Graphiste: Jean-Hugues Bancaud
Extrait de la revue franco-américaine "Carnet de route" - Editeur: Molly Lou Freeman - Graphiste: Jean-Hugues Bancaud
Extrait de la revue franco-américaine "Carnet de route" - Editeur: Molly Lou Freeman - Graphiste: Jean-Hugues Bancaud
Extrait de la revue franco-américaine "Carnet de route" - Editeur: Molly Lou Freeman - Graphiste: Jean-Hugues Bancaud
Parole et musique, Le veilleur éditions, 2004
Parole et musique, Le veilleur éditions, 2004
Julien Marcland écrit de la poésie depuis son adolescence. Son premier recueil paru à compte d’éditeur, « Neige », est sorti en 2000 aux éditions « Les Cygnes ». Suivent ensuite « Parole et musique » et « Amitiés à Perec » aux éditions « Le veilleur » en 2004, puis un long poème dramatique « Sur l’Oubli » en 2012 aux éditions « Les Cygnes ». Parallèlement, il a été publié dans de très nombreuses revues comme « L’anthologie des poètes pas morts », la revue franco-américaine « Carnet de route », « l’anthologie des nouveaux poètes français », « La passe »… et a participé à de nombreuses rencontres poétiques et littéraires comme Les Parvis poétiques, le festival « les voix de la Méditerranée » de Lodève, « CMouvoir » dans le Cantal, le « printemps des poètes », le « marché de la poésie de Paris », etc. Il a récemment terminé son dernier recueil, « Beaux présents dorés », pour lequel il cherche un nouvel éditeur.Sa poésie, parfois virtuose, est en partie dédiée à la musique et à l’oralité tout en constituant une réflexion esthétique ludique et profonde sur la solitude, et la relation que nous avons à l’image, à la parole, au temps et à l’espace.
Grâce à sa formation d’acteur, Julien Marcland à la particularité d’interpréter presqu’à chaque fois par cœur ses textes lors de ses interventions, ce qui lui permet d’offrir une transmission plus vivante et efficace de la poésie auprès de publics très variés, d’en faire une performance généreuse et originale qui réunit tout le monde.
Pour faire connaissance voilà une émission sur son travail bien réalisée :

« Vertige mêlé d’enchantement : telle est l’impression que pourra laisser la découverte de la poésie de Julien Marcland. Inventant une langue, les poèmes de Julien Marcland ont cette attraction étrange qu’exercent sur nous les paysages lointains et paradoxalement familiers. C’est redécouvrir avec ce jeune auteur, la dimension musicale et ludique du langage, ou se laisser porter comme Alice au pays des sons et des merveilles. L’oreille et le regard à leur contact chantent et l’esprit soudain plus curieux s’en trouve plus léger… » Emmanuel Lequeux, « Le Veilleur » éditions.