Julien MARCLAND | « Où le passant ne voit qu’une élégante chapelle… j’ai mis le souvenir d’un clair jour de ma vie. Au douce métamorphose! Ce temple délicat, nul ne le sait, est l’image mathématique d’une fille de Corynthe, que j’ai heureusement aimée. Il en reproduit fidèlement les proportions particulières » Paul Valéry – Eupalinos ou l’Architecte
836
post-template-default,single,single-post,postid-836,single-format-quote,ajax_leftright,page_not_loaded,smooth_scroll,,qode-theme-ver-3.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2.1,vc_responsive